top of page
Post: Blog2_Post

Le foie, un des organes le plus important de notre organisme, pensez à le chouchouter !

Dernière mise à jour : 31 déc. 2022



Le foie est notre usine de détox interne (il trie et stocke les nutriments). Il reçoit 2400 litres de sang en 24h qui seront ensuite filtrés et qui produiront la bile, laquelle sera stockée dans la vésicule biliaire entre nos digestions. Notre foie est un organe indispensable à notre organisme tout au long de notre vie. Il est situé sous le diaphragme, côté droit et traverse la cavité abdominale sur toute sa largeur. Il pèse 1,4 kg en moyenne et est constitué de quatre lobes : le droit et le gauche visibles de la face antérieure, le lobé et le codé visibles de la phase postérieure. Il reçoit le sang oxygéné de l’artère hépatique en provenance du cœur, et reçoit la quasi-totalité du sang en provenance du tube digestif (via la veine porte), qu’il va filtrer afin de neutraliser certaines substances toxiques pour éviter qu’elles ne gagnent la circulation générale.


Le foie sécrète de façon continue la bile qui est stockée dans la vésicule et n’est envoyée dans le duodénum que de manière intermittente, au moment de la digestion, sous contrôle à la fois nerveux et hormonal.


La bile est une substance alcaline qui permet de neutraliser l’acidité du chyme à sa sortie de l’estomac, d’entraîner hors du foie les déchets provenant de la filtration du sang, ainsi que d’émulsifier les graisses dans le tube digestif pour qu’elles soient ensuite dégradées par le pancréas. La bile est donc un déchet, mais un déchet utile car elle lubrifie le bol alimentaire lui permettant de glisser plus facilement.


Cette relation de dépendance foie/vésicule/intestin permet de comprendre qu'une mauvaise évacuation des matières fécales peut être le résultat d'un problème hépatique par insuffisance biliaire et donc de lubrification. Aussi, si on ne mâche pas assez les aliments, le foie aura tendance à être débordé de travail et demandera beaucoup d’énergie pour évacuer les toxines, retrier et distribuer les nutriments, souvent pas assez nombreux puisque mal absorbés.

Il délègue donc une partie du retraitement des toxines aux autres émonctoires : les reins travaillent beaucoup, la peau se surcharge, les poumons s’encrassent… En émonctoire secondaire et lorsque le foie est saturé, le système ORL et respiratoire prendra le relais et pourra donner lieu à des rejets de types glaires, toux grasse, sinusites...Aussi, des pertes blanches peuvent exister via notre système génital (chez les femmes) et la peau se charger d'acné, de l'eczéma....bref, toute la vitalité s’en ressent...


Il faudra donc mâcher/mastiquer plus pour éviter de sursolliciter nos émonctoires, drainer le foie un maximum fonction de la vitalité de la personne (voir tisane ci-dessous), faire de l'exercice physique pour éliminer via la peau et les colles de nos poumons et éliminer les surcharges de la peau et des poumons via des saunas/hammams.


En plus de cette fonction essentielle qu’est la fonction de détoxification, le foie assure :

– le stockage des vitamines liposolubles (A, D, E K), d’une partie du glycogène, du fer, du cuivre et de la vitamine B12 ;

– la répartition des nutriments issus de la digestion via leur envoi dans la circulation générale ;

– la synthèse de la plupart des protéines du sang, du cholestérol, l’activation de la vitamine D notamment ;

– la production de la bile pour la digestion des graisses ;

– la décomposition de nombreuses hormones, entre autres.


Certains signes peuvent vous faire dire que le foie a du mal à assurer toutes ses fonctions, par exemple :

– des selles mal moulées, grasses, colorées ;

– de la constipation (liée à une mauvaise synthèse ou évacuation de la bile) ;

– la langue chargée, l’haleine acétonique;

– de l’œdème sur les paupières supérieures ;

– des cernes très prononcés ;

– le blanc de l’œil plus ou moins jaune, idem pour la paume des mains et la peau ;

– l’envie de dormir après le repas ;

– des nausées, des vomissements, avec une sensation de lourdeur au niveau du ventre et des intestins ;

– de l’asthénie (fatigue intense) ;

– des hémorroïdes ;

– de l’inflammation et de la fièvre ;

– des problèmes hormonaux (les hormones tournent en boucle, car le foie a du mal à les prendre en charge pour les éliminer) ;

– un surpoids ou un problème d’obésité ;

– des rhino-pharyngites et des sinusites récidivantes, etc.


Pour rétablir une bonne évacuation des matières fécales, il convient de stimuler le foie et la vésicule biliaire par l'apport de plantes amères/cholagogues telles que le radis noir, le pissenlit , l'artichaut, ou encore le romarin. Il est aussi possible d'avoir recours à l'huile de Haarlem qui est composée d'huile de térébenthine , de souffre, de lin et de chlorophylle. L'huile de térébenthine est un désinfectant urinaire , pulmonaire, cutané, et intestinal. Le soufre est un draineur du foie et de la vésicule biliaire. La chlorophylle permet une oxygénation des cellules intestinales.


Les plantes peuvent apporter un premier soutien à cet organe majeur souvent maltraité par le mode de vie contemporain. Comme chaque individu est unique, chaque affinité avec une plante sera différente en fonction de la personne.


Voici quelques plantes intéressantes :


Le radis noir, aujourd’hui cultivé sous presque tous les climats, contient des flavonoïdes et du raphanol, ainsi que des glucosinolates pouvant se transformer en principes actifs, comme le sulforaphane, induisant lui-même les enzymes de détoxication. Sa consommation permet donc d’optimiser les fonctions de détoxication du foie. Je recommande de coupler l’utilisation du radis noir et celle du desmodium, sous forme d’extraits de plante standardisés (EPS) qui contiennent une quantité spécifique de principes actifs et possèdent une pureté optimale. 1 càc de chacun à prendre en dehors des repas, diluée dans un grand verre d’eau. Le radis noir est contre-indiqué dans le cas de lithiases biliaires avérées.


L’aubier de tilleul est un bon dépuratif, qui est utilisé pour détoxifier le foie, mais pas seulement. Il est utile dans tous les problèmes d’accumulation de déchets dus à la vie moderne : c’est un bon draineur de l’organisme qui s’occupe de remettre en état de fonctionnement les principaux émonctoires de l’organisme. Il est préférable d’utiliser directement le bois plutôt que les ampoules et de réaliser une décoction : pour cela, pesez 40 g d’aubier de tilleul en bâtonnets et faites bouillir dans un litre d’eau froide pendant 20 minutes à découvert. Au bout de 20 minutes, retirez du feu et laissez reposer pendant 20 minutes. Filtrez si nécessaire et buvez la préparation obtenue (de couleur rouge brun) dans le courant de la journée. Si le goût boisé, mais non amer, est trop prononcé pour vous, vous pouvez ajouter un peu de jus de citron fraîchement pressé. Attention aux personnes sujettes à l’hypotension.


La sève de bouleau, originaire des régions nord plutôt froides, est récoltée directement par l’écorce entre fin février et début mars lorsque la sève remonte. À ne pas confondre avec le jus de bouleau qui n’est qu’une décoction de feuilles de bouleau. Les vertus de la sève de bouleau sont reconnues depuis des millénaires. C’est un excellent drainant de l’organisme qui va agir au niveau du foie et des reins. Son avantage : en plus de drainer, la sève fortifie l’organisme et a une action reminéralisante. Elle convient donc aux personnes fatiguées. Choisissez une sève de bouleau de qualité bio, origine France, la plus fraîche et la plus pure possible. Il est conseillé de faire une cure de 21 jours à raison de 250 ml par jour à jeun tous les matins, soit 5 litres au total.


Le desmodium, originaire des régions tropicales et équatoriales d’Afrique, est un excellent hépatoprotecteur et néphroprotecteur. Il permet la régénération des hépatocytes (cellules du foie). Par son activité sur les poumons, il est intéressant dans le cas de personnes allergiques (allergies respiratoires de type asthme et allergies alimentaires). Le desmodium est déconseillé chez la femme enceinte et allaitante et chez les enfants.


La piloselle, originaire des régions tempérées d’Asie, s’est rapidement propagée en Europe, en Afrique et en Amérique du Nord. Les vertus de la piloselle sont reconnues depuis le moyen âge avec Hildegarde de Bingen, célèbre religieuse considérée comme la première naturaliste d’Allemagne qui décrit dans son œuvre Physica (1151-1158) près de 300 plantes. La piloselle possède des propriétés diurétiques importantes, c’est-à-dire qu’elle favorise l’élimination des déchets acides et des sels par les urines. Pour une détoxification hépatorénale, on peut conseiller de faire préparer le mélange d’extraits de plante standardisés (EPS) suivant en pharmacie : 1/3 d’EPS Radis noir + 1/3 d’EPS Piloselle + 1/3 d’EPS Artichaut. Prenez 1 càc deux fois par jour, pendant 21 jours.


L’ensemble de ces techniques naturelles proposées sont à intégrer dans le cadre d’une cure naturopathique adaptée à votre tempérament en fonction de votre énergie vitale disponible et des réformes d’hygiène de vie prioritaires identifiées par un naturopathe. Elles ne sont pas à prendre toutes en même temps, leur utilisation se veut réfléchie.


14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page