top of page
Post: Blog2_Post

Notre peau révèle-t-elle notre état émotionnel et physique ?

Dernière mise à jour : 5 mars



La peau est l'enveloppe de notre corps, le miroir de notre âme (représente notre personnalité). Elle est notre premier rempart, celui qui protège notre organisme du monde extérieur: elle est le réceptacle de toutes les sensations, de toutes les agressions (chaudes comme froides), en passant par des sensations de douceur ou de douleur... Le toucher est un moyen de partager, de séduire, d'aimer, d'échanger, se faire des caresse ou encore de bons et doux massages...notre peau ressent et vit...


Physiquement, elle est notre enveloppe servant de barrière de protection (protection mécanique grâce à la couche cornée et à l'hypoderme qui protège muscles, vaisseaux sanguins, os et viscères ; protection thermique grâce aux mélanocytes face aux rayons du soleil).

- Elle permet de nous réguler thermiquement via notre système vasculaire et aux phénomènes de vasoconstrictions ou vasodilatations (ex : par exemple lorsque l'on prend des bains ou douches chaudes puis froides),

- Elle permet de nous immuniser (par le PH, par les excès de sueur et de sébum qui recouvre notre peau en permanence et par notre flore cutanée empêchant la prolifération des microbes),

- Elle nous permet de respirer (elle absorbe de l'oxygène et rejette du CO2),

- Elle permet de nous faire réagir (piqûre, chatouilles ou autres réflexes associés à notre système nerveux et aux différents messages envoyés),

- Elle permet d’absorber (crèmes, gels, huiles, médicaments, oligo-éléments et en ingérant aussi des produits toxiques).


La peau est aussi un magnifique récepteur et transformateur en vie des énergies humaines (magnétismes), spirituelles (amour divin) et aussi solaires. Les contacts physiques, massages, discussions entre amis, rapports psychologiques, harmonieux...sont indispensables pour se sentir bien dans notre quotidien parfois difficile.


Les problèmes de peau traduisent souvent nos difficultés de vécu par rapport au monde extérieur.

Des réactions peuvent se manifester face aux agressions extérieures mais également dévoilent ce que nous ressentons depuis notre intérieur. Parfois, certains conflits enfouis et non exprimés par la parole s’extériorisent à travers des problèmes de peau (eczéma, psoriasis, rougeurs, …). La peau de nos muscles enregistre nos expériences et nos émotions. C'est pourquoi le toucher ou certains massages peuvent donner des résultats étonnants dans des maladies de peau psychosomatiques.


La peau et nos émotions

Quand nous avons honte, nos joues rougissent. Si nous avons peur, un teint pâle nous envahit. Quand nous sommes amoureux, notre visage s’illumine. Si quelque chose nous ébranle, notre peau va s'hérisser... Très souvent, les petits changements au niveau de notre peau nous démontrent comment nous ressentons le monde, comment nous nous sentons physiquement et émotionnellement parlant.

Physiquement, si notre peau est envahie par les déchets, elle les expédiera à la surface en provoquant des excroissances (verrues), des plaques ou même des boutons ou autres éruptions cutanées (acné, mycoses..).


Émotionnellement parlant, des tests ont démontré que les tensions agissaient comme un étau: contrainte, une peau mal oxygénée, à cause de la concentration de radicaux libres, se régénèrera et se détoxifiera beaucoup moins bien. Le psoriasis sera signe d'une colère intériorisée, l'eczéma d'une angoisse ancrée...

Le stress va favoriser généralement l’inflammation à l’origine des poussées aiguës de ces maladies. Par conséquent, le corps doit extérioriser les émotions d’une manière ou d’une autre. S’il existe un blocage des autres moyens d’expression, c’est la peau qui va servir de vecteur.

L'idée est alors de soigner le traumatisme pour restaurer, l’estime de soi, éloigner les causes du déséquilibre jusqu'à ce que, progressivement, les plaies psychologiques et cutanée se referment petit à petit...


La peau a ainsi la même origine embryonnaire que le système nerveux, ce qui pourrait

expliquer leur interaction permanente. La peau est un organe sensoriel à double sens de

circulation de l’information. En effet, non seulement elle envoie au système nerveux des

informations de perception, mais elle exprime également les émotions et l’état d’esprit.

Ce à quoi il faut s’intéresser, c’est justement à ces émotions négatives ou ce stress chronique qui font perdurer les symptômes. Nos émotions peuvent ébranler notre système immunitaire et, ainsi, révéler ou aggraver certaines maladies cutanées. Et c’est en laissant s’installer cet état que les problèmes deviennent permanents....


La peau révèle bel et bien notre état de santé global- notre état émotionnel- et il s’agit d’un émonctoire (une de nos portes de sortie de notre organisme avec les intestins, le foie, les poumons et nos reins). L’encrassement excessif de notre corps entraine un engorgement des autres émonctoires. Les toxines sont donc éliminées en masse au niveau de la peau, modifiant l’apparence de celle-ci.

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page