top of page
Post: Blog2_Post

Quel est le rôle du microbiote dans l’immunité et l’équilibre nerveux ?

Dernière mise à jour : 26 déc. 2022



La flore intestinale ou appelée « microbiote » intestinal est considéré comme un organe à part entière, un écosystème qui s'autorégule en permanence afin de conserver l'équilibre de l'organisme.

Il pèse environ 2kg et est constitué de levures, virus et surtout de bactéries (on en comptabilise plus de 100 000 milliards) répartis le long du tube digestif avec une concentration maximale au niveau du côlon. Un tiers de ces bactéries sont communes à tous les individus, tandis que les 2/3 restant sont spécifiques à chacun et dépendent de facteurs alimentaires, environnementaux et génétiques.


Les bactéries présentes participent activement aux grandes fonctions vitales de notre organisme : digestion des aliments , synthèse de vitamines ( B12, B9 , B2,B5 et K) et d'acides gras spécifiques , dégradation de certaines toxines, récupération d'énergie par fermentation des aliments non digérés, maintien de l'intégrité de la muqueuse intestinale (et lutte contre la perméabilité de celle-ci), effet barrière de protection vis à vis d'agents pathogènes ou germes nocifs, équilibre notre système immunitaire, synthèse des neuromédiateurs impliqués dans le dialogue cerveau/intestin.


Grâce à la flore intestinale et à ces 2 kg de bonnes bactéries, la muqueuse intestinale est elle même maintenue saine et peut jouer pleinement son rôle immunitaire et produire 70 à 80% de nos anticorps : les macrophages (anticorps) vont intervenir rapidement face, par exemple, aux bactéries pathogènes qu'ils vont phagocyter.




L'intestin est considéré comme notre « 2ème cerveau » puisqu'il est doté d'un système nerveux à lui tout seul de 200 millions de neurones. Il existe alors une réciprocité d 'influence car le système nerveux intestinal est connecté au système nerveux central (le SNC). Le stress provoque des perturbations du microbiote et inversement : la nature même de celui-ci impacte notre humeur aussi bien que nos cycles veille/sommeil.

Lorsque l'équilibre vacille (stress chronique, mauvaise alimentation, infections digestives, prise d'antibiotiques ou autres médicaments...) une flore pathogène se développe au détriment des bonnes bactéries, conduisant alors à une « dysbiose » (déséquilibre du microbiote). Des gazs malodorants peuvent apparaître et fermentation/putréfaction entraînent à leur tour une irritation, suivi d'un état inflammatoire chronique de la muqueuse pouvant évoluer en porosité ou en hyperméabilité intestinale à l'origine de nombreuses pathologies : intestin irritable, maladies inflammatoires, obésité, allergies, cancers digestifs, allant même jusqu'à l'existence de troubles psychiques divers (troubles de déficit d'attention/hyperactivité, anorexie, dépression...).


Notre microbiote a donc un rôle majeur et il est nécessaire alors de le maintenir en équilibre car il garant de notre bonne santé dans son intégralité !


Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page