top of page
Post: Blog2_Post

Qu'est ce que l’interaction entre les systèmes ?

Dernière mise à jour : 26 déc. 2022


Un appareil ou un système est un ensemble de plusieurs organes qui assurent la même fonction (ex : l'appareil digestif avec les dents, la bouche, l’œsophage, l'estomac, le duodénum, l'intestin, le rectum, les glandes digestives...). Tout système fonctionne en interdépendance avec les autres systèmes ainsi qu'avec son milieu. Aucune fonction de l'organisme n'a son existence propre. Elle dépend toujours d'un

organe , lequel dépend d'un système, qui lui-même dépend des autres systèmes. Les systèmes sont interdépendants et reliés par le système neuroendocrinien qui régule le métabolisme du corps et qui jouera le rôle de messager permettant d'établir des connexions entre nos différents organes et systèmes.


Les actions de chaque système étant complémentaires, le but final étant, in fine, la préservation de notre homéostasie (capacité du corps à s'autoréguler).


Parmi les systèmes, il existe :

- le système ostéo-musculaire (os, tendons, muscles),

- le système urinaire reins, uretères, vessie et urètre),

- le système respiratoire (nez, pharynx, larynx, trachée, bronches et poumons),

- le système digestif (cités ci-dessus),

- le système cardio-vasculaire (coeur, veines et artères),

- le système immunitaire (lymphocytes, leucocytes..nos globules blancs) ,

- le système nerveux (nos neurones gèrent la vie autonome de notre corps),

- le système reproductif (ovaires, vagin, utérus chez la femme ; pénis et testicules chez l'homme).

- et le système endocrinien.


Le corps physique est sous l'influence de diverses causes (psychiques, émotionnelles, environnementales... ) et impactent notre fonctionnement intrinsèque. En naturopathie, l'approche est holistique et il s'agit de prendre en compte l'humain dans son ensemble et dans son environnement.

Le naturopathe devra chercher la cause de la cause de la cause des maux/problèmes rencontrés ou pathologies potentielles du client. Plutôt que de limiter l’analyse des processus mis en jeu au seul système déclarant des effets symptomatiques, une vision globale de systèmes en interaction commune lui donne le recul nécessaire pour tenter de trouver les mécanismes de compensation mis en place par le corps et remonter à la cause de la cause des désordres observés.


Par exemple, on s’intéressera à l’état des intestins pour une personne qui présente des surcharges ORL (glaires…). Les colles intestinales peuvent chercher une autre voie d’évacuation par l’émonctoire poumon.


Comme autre exemple, on sait que le stress (système nerveux) produit des effets sur de nombreux autres systèmes (digestif, cardiovasculaire, respiratoire, cutané aussi…). Le stress (système nerveux) produit des effets plus ou moins délétères sur de nombreux autres systèmes (digestif, cardiovasculaire, respiratoire, cutané aussi…) et peut clairement déréguler tout notre organisme voir même le faire terriblement souffrir (parfois même jusqu'à déclarer des maladies de civilisation ou être le déclencheur de certains cancers). On parle d'ailleurs de plus en plus de « stress oxydatif ». Un autre exemple, on s’intéressera à l’état des intestins pour une personne qui présente des infections ORL à répétition (bronchite, asthme, otites, rhume, sinusite...) quant à son alimentation et aux surcharges de colles intestinales pouvant saturer les émonctoires, il faudra donc penser à détoxiner l'intestin/le foie ou via une dérivation émonctorielle avec les poumons grâce à des exercices de respirations, du bol d'air Jacquier, l'usage d'expéctorants pouvant aussi être efficace...


Notre système respiratoire aura également un impact fort sur la gestion de nos émotions: nous pouvons constater régulièrement que nos émotions ont un impact sur notre respiration par exemple lorsqu’on ressent un stress ou une peur, notre rythme de respiration s’accélère, le souffle devient plus court, car le diaphragme remonte et la respiration devient alors thoracique. La respiration influe donc sur notre vie psychique et réciproquement. Elle fait le lien entre notre esprit et notre corps. On peut par exemple augmenter son énergie en respirant correctement, c’est-à-dire en faisant de longues respirations abdominales. On capte alors toute l’énergie vitale présente autour de nous, on fait ainsi rentrer la Vie en nous. Cette énergie est d’autant plus présente et puissante dans la nature. Et en expirant, on chasse les doutes, les angoisses. On expulse les déchets du corps et de l’esprit.


Dans sa démarche, le naturopathe veillera toujours à travailler sur les causes remarquées et non simplement à faire taire les symptômes apparents ou sous-jacents.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page